Blogue

Le modèle Poka Yoke pour éviter les problématiques

Qu'est-ce que le Poka Yoke

En japonais, Poka Yoke signifie « prévention des erreurs ». Le modèle Poka Yoke est utilisé pour prévenir et résoudre les défauts de fabrication afin de réduire le temps consacré au contrôle de la qualité. 

À quoi sert le Poka Yoke

Le modèle Poka Yoke vise à clarifier les actions à exécuter afin de ne laisser aucune place aux malentendus. Les solutions qui découlent de ce modèle sont souvent simples, facile à implémenter, peu couteuses et efficaces.  

Carte Sim

L’exemple le plus connu pour illustrer le principe de Poka Yoke est celui de la carte SIM pour les téléphones intelligents. Il n’y a qu’une seule façon d’insérer une carte SIM dans un téléphone. Voilà une idée qui simplifie les choses ! 

3 types de Poka Yoke

1 ) Aides visuelles

Les aides visuelles sont claires. Elles montrent de manière visuelle les instructions de travail. Il peut s’agir de pictogrammes dans un manuel d’utilisation ou d’un panneau de signalisation indiquant une restriction ou un avertissement. 

2 ) Contrôles visuels

Les contrôles visuels aident à guider le travail lorsqu’une tâche a pris un virage inhabituel. Par exemple, un panneau de signalisation s’allume en rouge lorsque le machiniste n’a pas configuré son équipement de la bonne manière et en vert lorsque les configurations sont conformes. 

3 ) Éliminer la possibilité de commettre une erreur

Le troisième type de Poka Yoke force l’utilisateur à faire ou à ne pas faire quelque chose. Par exemple, lorsqu’une route est fermée, une barrière et un panneau « détour » forcent les usagers de la route à prendre un chemin alternatif. 

Comment implanter un Poka Yoke

L’implémentation d’un modèle Poka Yoke est relativement simple. Les gestionnaires devront : 

1 ) Identifier l’opération ou le processus à améliorer 

 

2 ) Identifier le problème et mesurer sa fréquence 

 

3 ) Trouver les causes du problème 

 

4 ) Améliorer le problème en mettant sur pied des solutions 

 

5 ) Mesurer le succès des améliorations 

Exemple

À titre d’exemple, imaginons que l’entreprise ABC meubles, un distributeur fictif de meubles, souhaite régler une problématique grâce à la technique du Poka Yoke. Les gestionnaires identifient la problématique suivante : plusieurs pièces sont rejetées au moment de l’assemblage puisqu’elles n’ont pas été coupées adéquatement. Ceci engendre d’importants délais. 

 

Les gestionnaires décident donc d’implémenter un processus de détection des pièces fautives avant même qu’elles soient envoyées à l’assemblage.  

 

Les pièces en question ont les dimensions suivantes :  

Longueur : 12 pouces ou 30,48 centimètres 

Largeur : 2 pouces ou 5,08 centimètres 

 

Les gestionnaires développent un système d’approbation des pièces à l’aide de deux gabarits. Pour qu’une pièce soit conforme, elles doivent pouvoir passer dans deux gabarits.  

 

Le premier gabarit mesure 12 pouces et sert à confirmer qu’une pièce ait la bonne longueur.  

 

Le second gabarit mesure 2 pouces et sert à confirmer qu’une pièce ait la bonne largeur. 

 

Seules les pièces ayant passé le test de conformité seront envoyées à l’assemblage. Depuis qu’ils ont implémenté cette solution, le nombre de pièces fautives identifiées à l’étape de l’assemblage a considérablement diminué.  

 

Pour vous inscrire ou demandez plus d’information !

Votre nom*

Votre courriel*

Nom de l'entreprise*

Votre téléphone*

Vos objectifs