FORMATION SUR LA CHAÎNE LOGISTIQUE : UN ATOUT POUR LA PRODUCTIVITÉ

Mise en situation

Pour augmenter leur productivité, réduire leurs coûts d’inventaire, d’approvisionnement et de distribution, les entreprises misent sur leur chaîne logistique. Votre entreprise est-elle prête à maximiser sa chaîne logistique ?

 

Cette formation aide les entreprises à parfaire leur chaîne logistique pour augmenter leur productivité et réduire leurs coûts. Vous apprendrez à développer des partenariats, à créer des processus efficaces, à parfaire les communications internes et à utiliser des outils stratégiques.

But de la formation

Pour augmenter leur productivité, réduire leurs coûts d’inventaire, d’approvisionnement et de distribution, les entreprises misent sur leur chaîne logistique. Votre entreprise est-elle prête à maximiser sa chaîne logistique ?

Cette formation aide les entreprises à parfaire leur chaîne logistique pour augmenter leur productivité et réduire leurs coûts. Vous apprendrez à développer des partenariats, à créer des processus efficaces, à parfaire les communications internes et à utiliser des outils stratégiques.

Contexte

La chaîne logistique se trouve au cœur des activités de votre entreprise. Elle constitue un heureux mélange d’actions et d’organisation et touche à plusieurs aspects d’une entreprise: les processus, les relations et la gestion de l’inventaire entrant ainsi que sortant. 

La présente formation portant sur la chaîne logistique s’adresse aux entreprises désirant accroître leur efficacité dans les relations qu’elles entretiennent avec les acteurs de ladite chaîne : leurs partenaires, fournisseurs, transporteurs, transformateurs, distributeurs, entreposeurs, détaillants et bien plus. 

Toute entreprise devrait avoir pour objectif d’impliquer ses intervenants afin qu’ils puissent acheminer le bon produit au bon endroit, au bon moment, en bon état et au bon prix. En consolidant ses efforts, votre entreprise parviendra à maximisera ses dépenses.

Les objectifs de la formation

Grâce à des théories de planification et d’anticipation reconnues, la présente formation vise à outiller les gestionnaires afin qu’ils puissent maximiser leurs compétences stratégiques et leur analyse critique de leur chaîne logistique.

Une entreprise cherchant à adopter de bonnes pratiques en matière de gestion de sa chaîne logistique renforce aussi sa compétitivité: réduction des coûts liés à la gestion de son inventaire, de son approvisionnement et de sa distribution.

 Cette formation est complémentaire à celle intitulée « Gestion des processus ».

Durée

Formation et exercices pratiques : 24h

Approche de formation

La présente formation sera offerte par le biais d’un webinaire en direct. Alternativement et à votre demande, elle pourra aussi être offerte dans vos locaux lorsque possible. 

Le contenu de la formation « Chaîne logistique » permettra aux gestionnaires d’accroître l’efficacité et la précision de leur chaîne logistique. Au terme de ce cours, les participants maîtriseront les sujets regroupés sous les neuf grands thèmes suivants :

 

1-Développer des partenariats avec vos clients et vos fournisseurs

Le premier thème de cette formation vise à enseigner les bases de la chaîne logistique en entreprise. Nous débuterons par définir ce qu’est une chaîne logistique et fournirons une myriade d’exemples concrets afin d’illustrer comment la théorie s’inscrit en pratique. Par la suite, nous aborderons la question de l’écosystème des entreprises sur deux volets : le niveau d’informatisation des clients et le niveau d’informatisation des fournisseurs. Nous conclurons ce thème en mettant à l’étude les manières d’éviter les silos entre les différents départements d’une même entreprise.

 

2-Processus étendus

Une fois les bases acquises, nous procéderons à l’étude des divers processus étendus et tâcherons de les comparer. À cette étape, nous explorerons le rôle des fournisseurs et des clients dans ce processus en plus d’aborder la cohérence des communications avec les acteurs externes à l’entreprise.

 

3-Système actuellement en place

Au cours de ce thème, nous établirons quels sont les étapes et les types de communications existant entre l’entreprise et ses clients ; l’entreprise et ses fournisseurs. Nous procéderons également à l’analyse des approches en place. Une fois cela fait, nous passerons le reste de ce thème à la maximisation du processus entre les clients, les fournisseurs et l’entreprise. Nous aborderons la préparation des échanges de données, les structures s’y rattachant, les références à considérer et les informations complémentaires à fournir.

 

4-Communications externes

Le quatrième thème débutera en déterminant en quoi consistent les communications externes. Nous aborderons également l’importance de la standardisation de ces communications. Par la suite, nous étudierons comment procéder manuellement au bon fonctionnement des communications externes et aborderons les défis et limitations connexes. Nous conclurons ce thème avec un exemple concret afin d’illustrer comment cette théorie se rapporte à la réalité des entreprises d’aujourd’hui.

 

5-Gestion simplifiée des communications « EDI » 

Nous débuterons en définissant en quoi consiste le concept des communications « EDI » (Electronic Data Interchange). Visant à diminuer la dépendance des communications pour les transactions régulières sur les interventions humaines, nous aborderons par le fait même diverses notions d’automatisation de la saisie des données. Nous nous attarderons ensuite au fonctionnement du concept d’échange de données « EDI » : échange de messages, étapes à effectuer de manière indépendante et protocoles informatiques du transport de l’information. Les participants se familiariseront aussi avec les limitations de ce concept et seront en mesure de concrétiser leurs acquis grâce aux exemples que nous étudierons.

 

6-Outil moderne « API »

L’étude de l’outil « API » est la suite logique à l’étude de l’ « EDI ». Nous définirons donc ce qu’est un « API » et comment ce concept se compare à celui de l’ « EDI ». Pour ce faire, nous aborderons les notions de compatibilité et d’interconnexion avec les fournisseurs. Aussi à l’étude : l’automatisation, les événements d’accroche internet « WebHook » et un exemple concret de « E-Com ».

 

7- Exemples de réussite commerciale

L’ultime thème de la formation « Chaîne logistique » se consacrera entièrement à l’étude d’exemples de réussite commerciale. Nous aborderons le cas de Wal-Mart qui utilise un concept de délégué aux fournisseurs afin de réagir plus rapidement ; le cas de Costco qui a mis en place une stratégie de volume de ventes « en gros » ; le cas de IKEA qui utilise le concept de chaîne verticale ; et le cas d’Amazon qui utilise un concept de chaîne horizontale.

Plan de cours

Développer des partenariats avec vos clients et fournisseurs 

 

Qu’est-ce qu’une chaîne logistique ?

  • Exemples selon le niveau :
    • Client (B2C) / « vente directe »
    • Point de vente, détaillants et boutique
    • Distributeurs et importateurs
    • Manufacturiers et fabricants
    • Approvisionnement des matières premières
  • Chaque entreprise à ses clients et ses fournisseurs
  • Où l’entreprise opère-t-elle ?
    • Y a-t-il plusieurs divisions ?
  • Théorie vs pratique 
    • Complexité : plusieurs chaînes s’apparentent à une toile

 

Tenir compte de l’écosystème

  • Niveau d’informatisation de vos clients
  • Niveau d’informatisation de vos fournisseurs

Comment s’entraider ?

  •  Comment éviter les silos entre les différents départements d’une même entreprise ?

 

Processus étendu

Il arrive souvent que les entreprises se concentrent sur les « processus internes »

 

Processus étendus (larges) incluant les fournisseurs et/ou les clients

  • La cohérence des communications avec les acteurs externes est souvent un point à améliorer en entreprise

  

Système actuellement en place

Quels sont les étapes et les types de communications avec les clients ?

  • Quelle est l’approche actuelle avec les clients ?

 

Quels sont les étapes et le type de communications avec les fournisseurs ?

  • Quelle est l’approche actuelle avec les fournisseurs ?

 

Comment les aider à vous aider ?

  • Préparer vos échanges de données en :
    • Les structurant de manière simple et standardisé (qui ne change pas). Idéalement cette structure permettrait d’éviter les manipulations et les erreurs humaines de traitement.
    • Fournissant des références que les clients et les fournisseurs comprennent (ex. SKU ou code fournisseur)
    • Demandant s’ils ont besoin d’informations complémentaires. Certaines informations peuvent facilement être ajoutées du côté des fournisseurs (ex. le poids ou la marque du produit)

 

Diagnostic de la situation actuelle et opportunités d’améliorations

 

Communications externes

 

En quoi consistent les communications externes ? 

  • Pourquoi faut-il les standardiser ?
  • Comment procéder manuellement ?
  • Défis et limitations
    • À titre d’exemple, il existe plusieurs informations au sujet de la même ligne

  

Gestion simplifiée des communications « EDI » 

 

Qu’est-ce qu’une communication « EDI » ?

  • Electronic Data Interchange
  • Ce concept vise à diminuer la dépendance des communications pour les transactions régulières sur les interventions humaines. Il s’agit donc d’automatiser une partie de la saisie des données.

 

Comment fonctionne le concept d’échange de données « EDI » ?

  • Échange de messages « document » à la manière d’une lettre à la poste. 
  • « Asynchrone » : chaque étape est effectuée indépendamment.
  • Protocole informatique du transport de l’information : FTP / SFTP

 

Exemples de document

    • Commande chez un fournisseur

 

Limitations

 

Outil moderne « API »

  • Qu’est-ce qu’un « API » ?
  • Notifications et contrôle de la qualité
    • Performance
    • Connexion précise et immédiate
  • « EDI » vs « API »
    • Compatibilité « EDI »
  • Interconnexion possible avec les fournisseurs
    • Quels sont les points de connexion et les informations accessibles ?
    • Pont informatique « Middleware »
  • Automatisation
    • Événement d’accroche internet « WebHook »
  • Exemple « E-Com »

 

Exemples de réussite commerciale

  • Wal-Mart – Délégué aux fournisseurs pour réagir plus rapidement
  • Costco – Stratégie de volume de ventes « en gros »
  • IKEA – Chaîne verticale (A-Z d’un produit)
  • Amazon – Chaîne horizontale (l’offre de produit couvre large : « one stop shop »)

 

Questions et réponses

 

Conclusion