Blogue

Chaque chose à sa place

En quoi ça consiste ?

L’expression « chaque chose à sa place » ne date pas d’hier ! Elle est ancrée dans notre patrimoine. Il s’agit également d’un principe pouvant s’appliquer lorsqu’il est question d’inventaire.  

 

Lorsque chaque produit ou stock à un emplacement désigné dans l’inventaire, ils sont facilement repérables. Par le fait même, les employés sont moins susceptibles d’égarer les stocks qu’ils utilisent.  

 

Le principe s’apparente un peu à la manière dont les livres sont organisés dans une bibliothèque : chaque livre est associé à un code unique indiquant la rangée et l’étagère auxquelles il appartient.  

 

De la même manière, chaque stock en inventaire est associé à un identifiant permettant aux employés de trouver son emplacement exact. Une fois les emplacements de chaque produit définis, ils seront ajoutés à une liste de contrôle. Cette liste servira de référence pour facilement trouver les produits dans l’inventaire. 

 

Afin d’en savoir plus au sujet de la liste de contrôle, appuyez ici ! 

Identification et emplacement

Afin d’augmenter l’efficacité des opérations courantes, plusieurs entreprises adoptent une stratégie d’identification et d’emplacement en inventaire. Tel que décrit ultérieurement, chaque stock est associé à un code unique indiquant son emplacement dans l’entrepôt.  

 

La codification des emplacements variera en fonction de chaque entreprise. Toutefois, la plupart des entreprises peuvent diviser leur entrepôt à l’aide des sections suivantes :  

Les zones

En premier lieu, il est recommandé de diviser l’entrepôt en zones. Chaque zone regroupe les stocks selon un critère commun.  

 

Par exemple, une entreprise pourrait définir les zones de son entrepôt en fonction du stade d’avancement des stocks et des produits :  

Zone A : Les produits bruts 

Zone B : Les produits semi-finis 

Zone C : Les produits finis  

Zone D : Les produits finis 

Les rangées

Subséquemment, chaque zone comprendrait une série de rangées délimitées par des étagères. Avant d’identifier les étagères, il faudra identifier les rangées. 

 

Par exemple, chaque rangée pourrait être associée à un chiffre ou à un numéro unique. 

 

 

Les étagères et les tablettes

Toutes les étagères ainsi que leurs tablettes devront aussi être identifiées.  

 

Par exemple, chaque étagère pourrait être associée à un chiffre ou à un numéro unique. De surcroit, chaque tablette pourrait être numérotée de la même manière, en procédant de bas en haut. 

 

Pour vous inscrire ou demandez plus d’information !

Votre nom*

Votre courriel*

Nom de l'entreprise*

Votre téléphone*

Vos objectifs