Blogue

Les deux différentes catégories de stock : Inventaire Physique VS Inventaire Virtuel

Les différents stocks

Simplement dit, l’inventaire regroupe l’ensemble des stocks appartenant à l’entreprise. Les stocks sont définis comme l’ensemble des marchandises, matières premières, déchets, produits terminés et tout autre objet conservé en réserve par une entreprise dans le cadre de ses activités commerciales. Il existe deux principales manières de concevoir les stocks. Il est important de comprendre la différence :  

Les stocks physiques

Les stocks physiques / inventaires physiques sont la somme des “stocks” réelement sur la visible “tablette”. Ceux-ci sont influencés positivement par la réception des commandes fournisseurs et négativement par les expéditions des commandes aux clients. 

 

Vous avez accès aux rapports pour vous guider dans votre analyse :

  • “Rapport d’inventaire de produit” qui représente l’inventaire physique
  • “Rapport de stocks” qui représente l’inventaire physique avec des indicateurs visuel pour connaitres le niveau de l’inventaire en un seul coup d’oeil
  • “Rapport d’inventaire financier” qui représente les coût de l’inventaire physique

 

Le principe de commande “assister” utilise minimalement l’inventaire comme référence !

 

Les stocks virtuels

Qu’est-ce qu’un inventaire virtuel?
C’est votre inventaire à venir calculé selon vos préditions & planification du future.

 

Donc, les stocks / inventaires virtuels sont un calcule théoriques pour anticipé l’inventaire à venir.

Ceux-ci considère l’inventaire physique et prennent en compte les ventes non-expédier et les achats non-reçu.

Vous avez accès aux rapports pour vous guider dans votre analyse :

 

Le principe de “Généré des commandes fournisseurs” peut vous assister à la mise en place de cette stratégie !

Comment faire une gestion de stock optimale de vos produits avec PHPReaction

Astérix et l’inventaire de menhir

Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par les Romains… Toute la Gaule ? Non ! Un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur. Et la vie n’est pas facile pour les garnisons de légionnaires romains des camps retranchés de Babaorum, Aquarium, Laudanum et Petibonum.

L’aube étend ses rayons incandescents sur les verdures encore gorgées de rosé du petit village Gaulois. Le silence est vite étouffé par le brouhaha régulier des activités gauloises. On peut bien vite entendre :

« Comment ça, mon poisson n’est pas frais ? »

Lorsque soudain, l’un desdits poissons vole au visage d’un rouquin visiblement irrité. Derrière lui, un petit homme blond tente d’attirer l’attention des gens du village, une harpe à la main, visiblement prêt pour une performance inoubliable. Mais avant même qu’il n’entame sa chansonnette, le gigantesque poing du rouquin vient s’écraser sur son crâne. Un matin quotidien pour les Gaulois… sauf pour Astérix et Obélix :

« Par Toutatis, Obélix ! Combien de fois dois-je te dire que ta méthode pour suivre la fluctuation de ton inventaire de menhirs est incomplète ! »

Le gaulois bedonnant pousse un soupir avant de se croiser les bras.

« Bien sûr ! Si Monsieur Astérix le dit, c’est forcément vrai ! Il sait tout, Monsieur Astérix ! »

La moustache d’Astérix frémit, réagissant à la frustration du petit gaulois.

« C’est pourtant évident Obélix ! Si tu comptes seulement les menhirs que tu as dans l’entrepôt, et ceux que tu sors de l’entrepôt pour les livrer, tu vas avoir de vilaines surprises ! »

« Je vais compter mes menhirs comme je veux, bon !»

« D’accord Obélix ! Compte l’inventaire physique de tes menhirs comme tu veux. Quant à moi, je vais me préoccuper de l’inventaire virtuel ! »

Sur ce, Astérix quitte, laissant Obélix seul à compter ses menhirs. Il y a 7 menhirs dans l’entrepôt et Obélix doit en livrer un à Falbala. En sortant le menhir de l’entrepôt, il compte à voix haute :

« 7 – 1 = 6 ! J’ai six menhirs en inventaire ! »

Obélix soulève le menhir et quitte de ce pas. Sur son chemin, Abraracourcix l’intercepte :

« Ah ! Obélix ! J’aurais besoin de 8 menhirs pour demain ! Tu peux me les apporter à l’aurore ? »

Confiant, Obélix dit au chef du village qu’il peut compter sur lui pour livrer sa commande sans problème. Une fois le menhir livré à Falbala, il emprunte un détour afin de récupérer 3 nouveaux menhirs pour renflouer son inventaire. De retour à l’entrepôt, Obélix compte une dernière fois les menhirs dans l’entrepôt :

« 6 + 3 = 9 ! Nous sommes à neuf menhirs ! Astérix peut bien rire… je sais compter ! »

Au moment même où Obélix s’apprêtait à fermer boutique, Panoramix entre dans l’entrepôt :

« Aaah ! Obélix ! Je sais que ta journée tire à sa fin, mais serait-il possible de transporter 2 menhirs dans la forêt ? Je dois procéder à un important rituel dans quelques jours et j’ai besoin de deux gros menhirs ! »

« Bien sûr Panoramix… Mais je suis un peu fatigué. Crois-tu que je puisse avoir un peu de … »

Avant même qu’il puisse terminer sa phrase, Panoramix interrompt Obélix :

« NOOOON! Pour la centième fois Obélix, je ne peux pas te laisser prendre de potion magique ! »

Sur ce, Panoramix quitta l’entrepôt. Visiblement déçu, Obélix laissa sortir un gémissement avant de se diriger vers ses menhirs. Il en souleva deux et s’apprêta à quitter l’entrepôt en direction de la forêt. Caché dans l’entrepôt depuis le début, Astérix bondit hors de sa cachette et lui bloqua le chemin.

« Stop ! Obélix, tu n’as qu’un seul menhir en inventaire… Tu ne peux pas en livrer deux à Panoramix ! » « Un seul menhir ? Astérix, le ciel t’est-il tombé sur la tête ? J’ai neuf menhirs ici, regarde ! 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 et 9 ! »

Il pointe un à un les neuf menhirs de son entrepôt.

« Oui, oui, Obélix. Tu as un inventaire physique de neuf menhirs. Mais ton inventaire virtuel s’élève à un seul menhir. »

Obélix semblait perplexe. Astérix poursuit :

« J’ai croisé Abraracourcix. Il dit t’avoir commandé huit menhirs ! Eh bien, si tu comptes ton inventaire virtuel, tu dois déduire ce nombre. Ainsi, il ne te manquera pas de menhirs pour Abraracourcix, à qui tu as déjà promis ces menhirs pour demain matin ! »

C’est ainsi que nos valeureux Gaulois sauvèrent encore une fois la Gaule, en s’assurant que leurs commandes de menhirs soient respectées ! Toute la nuit durant, sous le ciel étoilé et une lune brillant de mille feux, les Gaulois fêtèrent leurs héros, grâce à qui personne ne manquerait jamais de menhirs !

 

 

Pour vous inscrire ou demandez plus d’information !

Votre nom*

Votre courriel*

Nom de l'entreprise*

Votre téléphone*

Vos objectifs