Blogue

La mise sur pied d’une gestion d’inventaire

Mise en contexte

La gestion efficace d’un inventaire demande temps et préparation. Les entreprises qui n’ont pas de processus de gestion d’inventaire sont à risque de commettre des erreurs qui peuvent engendrer des pertes matérielles, des délais de production et des manques à gagner. 

Une approche de départ simple et efficace

1 ) La mise sur pied d’une gestion d’inventaire débute parla catégorisation des produits en provenance des fournisseurs réguliers et ceux en provenance des fournisseurs alternatifs. Alors, quelle est la différence ? 

 

Le fournisseur régulier est le principal fournisseur avec lequel l’entreprise fait affaire. Il s’agit, ni plus ni moins, du fournisseur principal pour un produit donné. 

 

Le fournisseur alternatif est le fournisseur vers lequel l’entreprise se tourne en cas de problème avec le fournisseur régulier. Il s’agit d’un plan B.  

 

Par exemple, si votre entreprise a besoin de colle à bois, mais que votre fournisseur régulier n’est pas en mesure de vous fournir la colle en question au moment actuel, vous vous tournerez vers votre fournisseur alternatif.  

 

2 ) Ensuite, il faudra identifier les produits facilement quantifiables. La plupart des stocks achetés auprès d’un fournisseur sont facilement quantifiables puisqu’ils sont calculés en unités.D’autres stocks s’avèrent plus difficiles à quantifier. Par exemple, calculer le nombre de clous exact n’est peut-être pas nécessaire. Il est parfois préférable d’estimer ce genre de stock.  

 

D’autre part, il est parfois préférable de quantifier certains stocks en fonction de l’espace qu’ils occupent dans l’inventaire. Par exemple, si une entreprise garde en entrepôt plusieurs pots de cuivre de dimensions différentes, il est plus avantageux de prendre en considération les pieds carrés qu’ils occupent plutôt que de les calculer à l’unité.  

Des astuces pour faciliter votre gestion d’inventaire

1 ) Créez une liste de contrôle recensant l’ensemble des produits bruts, semi-finis et finis.  

2 ) Utilisez des codes d’identification standards et connus des fournisseurs et des employés. 

    a ) L’ “Unité de gestion des stocks (UGS)” pour la chaîne logistique. “Stock-Keeping Unit (SKU)” en anglais. Même idéalement Code Universel des Produits “CUP” / Universal Product Code “UPC” : Code spécifiquement réserver donc unique pour ce produit donc ne peux être utilisé par un autre fournisseur.

    b ) Le “code client” pour les représentants. 

    c ) Le “code fournisseur” pour les acheteurs. 

3 ) Perfectionnez vos méthodes d’identification des stocks. 

4 ) Créez un décompte des stocks. 

5 ) Établissez des emplacements fixes pour chaque stock. 

 

Pour vous inscrire ou demandez plus d’information !

Votre nom*

Votre courriel*

Nom de l'entreprise*

Votre téléphone*

Vos objectifs