Blogue

La méthode du Kanban

Qu'est-ce que la méthode du Kanban ?

La méthode du Kanban est originaire du Japon. En français, Kanban signifie enseigne. La méthode tire son nom des enseignes (cartes) qu’on utilise pour faire le suivi des tâches de la chaîne de production. 

 

Les entreprises qui ont mis sur pied la méthode du Kanban utilisent des indicateurs physiques afin d’être informées des avancements sur la chaîne d’inventaire. Il s’agit d’une codification universelle afin de visualiser les projets à venir, en cours et terminés. Ces indicateurs physiques prennent souvent la forme de cartes et permettent d’implémenter un système de gestion des stocks basé sur la demande.  

Chaque carte est associée à une tâche de travail. Ces cartes sont affichées sur un tableau, souvent divisé en 3 parties :

  1. À faire
  2. En cours 
  3. Terminé

 

Tout au cours du processus de fabrication, les cartes passent d’une section du tableau à l’autre en fonction du stade auquel les tâches se trouvent. 

Les bénéfices de la méthode Kanban

La méthode Kanban est utile pour la gestion « Just in Time » (JIT) puisqu’elle aide à anticiper les projets à venir afin de passer les commandes nécessaires. Cette méthode permet également aux gestionnaires d’identifier rapidement les problèmes de performance de la chaîne de production et les goulots d’étranglement. Finalement, grâce au tableau et aux cartes utilisées, la méthode Kanban favorise la collaboration entre les équipes de travail.  

Les risques de la méthode Kanban

Bien entendu, la méthode Kanban comprend son lot de risques. Les gestionnaires qui utilisent les cartes et le tableau comme référent premier de l’avancement de la production peuvent avoir bien des ennuis lorsqu’une carte est perdue. Il faut plutôt utiliser ces objets à titre d’outils de contrôle. La méthode Kanban, tout comme la gestion JIT requiert une excellente organisation de la chaîne de production et une discipline de la part des employés.  

Exemple :

À titre d’exemple, imaginons que l’entreprise ABC meubles a déterminé qu’elle doit toujours avoir au moins 3 contenants d’huile à maintenance en inventaire. Lorsqu’un employé entame l’usage d’un des 3 derniers contenants d’huile, il doit inscrire sur un support papier (Post-it, carton, etc.) l’objectif « Acheter 3 contenants d’huile » et l’afficher dans la section « À faire ». 

 

À FAIRE EN COURS TERMINÉ 
 

  • Acheter 3 contenants d’huile 
  

 

Une fois la tâche inscrite par l’employé, celui-ci peut retourner à ses occupations principales. Le responsable des achats et des commandes prendra connaissance du tableau et du nouvel objectif inscrit. Il prendre l’objectif et le transfèrera dans la section « En cours » et procèdera à la commande. 

 

À FAIRE EN COURS TERMINÉ 
 

 

 

  • Acheter 3 contenants d’huile 
 

 

Une fois la commande reçue en entrepôt, l’employé qui acceptera la réception des contenants d’huile transfèrera l’objectif dans la section « Terminé ».  

 

À FAIRE EN COURS TERMINÉ 
   

  • Acheter 3 contenants d’huile 

 

Lorsque le processus est achevé et que le produit commandé est en inventaire, le support papier sur lequel est inscrit l’objectif doit retourner au poste de travail de l’employé ayant enclenché le processus. De la sorte, il pourra répéter le processus lorsqu’il entamera l’un des 3 derniers contenants.